A Bukavu et Goma, L’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) se déploie pour la formation professionnelle des jeunes kivusiens

77

A Bukavu et Goma,

L’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) se déploie pour la formation professionnelle des jeunes kivusiens

Le potentiel économique des Sud et Nord Kivus est bien connu : carrefour stratégique et économique au cœur de la région des Grands Lacs, fortement dotées en richesses naturelles, ces provinces bénéficient également de conditions favorables à l’agriculture.

Mais une autre richesse du Kivu reste insuffisamment exploitée, comme ailleurs en RDC : sa jeunesse. Faute d’une offre de formation adaptée à leurs besoins, les jeunes Congolais restent trop souvent exclus du marché du travail, alors même que les entreprises sont contraintes de recruter à l’étranger une main d’œuvre qualifiée.

Afin de répondre à cet enjeu crucial pour le développement économique et social du pays, l’Agence Française de Développement (AFD) accompagne depuis 2013 l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) pour la modernisation de son offre de formation, de son ingénierie pédagogique, et de son administration interne. Acteur pivot de la formation professionnelle en RDC, l’INPP dispense une offre de formation initiale et continue, via un réseau de centres de formation répartis sur l’ensemble du territoire.

Dans les Kivus, ce soutien a pris une dimension particulièrement concrète les 17 et 19 octobre dernier : coup sur coup le centre de Bukavu a été inauguré, et la première pierre de celui de Goma a été posée, en présence des autorités provinciales, du vice-ministre du travail, de l’Ambassadeur de France et de l’Administrateur-Directeur général de l’INPP.

A Bukavu, le centre flambant neuf accueillera chaque année 1 500 stagiaires qui viendront se former à l’informatique, la comptabilité, la coupe et la couture, ainsi qu’à d’autres métiers du tertiaire. Le bâtiment,  financé par l’AFD pour un montant de 1,8 million d’euros, sera complété en 2018 par la construction, sur financement du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) conclu entre la France et la RDC, d’une antenne qui accueillera les formations du bâtiment, de la mécanique et de l’agroalimentaire.

En plus des constructions de locaux, l’AFD finance des formations de formateurs en plomberie, menuiserie, électricité, photovoltaïque et agroalimentaire afin d’améliorer la qualité des cursus à l’INPP. Dans les Kivus en particulier, l’AFD appuie la mise en œuvre de nouvelles formations en lien avec les besoins spécifiques des territoires : formation sur la maintenance des appareils biomédicaux à Bukavu, sur la fabrication de biogaz à Butembo, et enfin en agriculture intégrée par traction animale à Beni.

En point de mire, le développement de filières porteuses comme l’agroalimentaire, le BTP, la mécanique, et in fine l’essor économique et la réduction de la pauvreté. Un défi qui prend un relief particulier dans le contexte sécuritaire de cette région de la RDC, où les jeunes sans emploi constituent des cibles faciles pour les recruteurs des groupes armés.