A Lubumbashi,

133

la renaissance de l’établissement scolaire français Blaise Pascal

A déambuler dans la quiétude de l’enceinte garnie de verdure, au milieu de bâtiments aux couleurs chaudes, on peine à s’imaginer que l’établissement Blaise Pascal a dû cesser ses activités en 1999 en raison des troubles survenus dans le pays.

Une fois le calme retrouvé, les requêtes répétées des familles françaises, congolaises, libanaises ou ouest-africaines, affirmant leur attachement à l’établissement, ont fini par aboutir à sa réouverture le 1er septembre 2009.

Etablissement d’enseignement à programme français, Blaise Pascal est agréé par le Ministère français des Affaires Etrangères et homologué par le Ministère français de l’Education Nationale. Il a signé une convention d’adhésion avec la Mission Laïque Française. Un conseil de gestion élu tous les deux ans veille à son bon fonctionnement.

Aujourd’hui, il accueille 330 élèves de la maternelle à la terminale dans des conditions idéales d’enseignement sur un beau site spacieux, en zone résidentielle. Il dispose de conditions matérielles très satisfaisantes : une bibliothèque centre documentaire, des salles spécifiques bien équipées (informatique, laboratoire de sciences, arts plastiques et musique), un grand terrain de sport, une salle de motricité pour les petits… et toutes les salles de classe sont équipées de tableaux numériques interactifs.

L’équipe pédagogique, recrutée en France dans sa majorité, et sous la direction de Michèle Cortot-Deshayes, met en œuvre un projet pédagogique qui se décline selon trois axes :

  • Maîtriser la pluralité des langages : écrit, oral, corporel et informatique ;
  • Encourager l’ouverture culturelle ;
  • Préparer des citoyens avertis et actifs.

Aussi, en plus de présenter des taux de réussite de 100% aux examens de 2017 (Diplôme National du Brevet pour les 3ème, et Baccalauréat pour les Terminales), l’établissement organise depuis deux ans des voyages scolaires pour les élèves du collège et du lycée, en France ou en Afrique du Sud.