Decouverte Fleuve Congo River

163

Kris Pannecoucke présente aux lecteurs d’Impact son magnifique livre de photographies prises au fil de l’eau. Edité chez Picha Publishing, c’est un voyage saisissant le long d’un des plus puissants fleuves du monde… un itinéraire idéal pour dépeindre le Congo d’aujourd’hui.

Bien avant que l’écrivain Joseph Conrad ne le rendît célèbre, le fleuve Congo inspirait déjà récits et mythes sur son origine et sur les créatures qui suivent son cours. Bien avant que Stanley ne s’y aventurât, des sorcières remontaient chaque soir le fleuve en pirogue avant de se transformer en hippopotame.

Le Congo est un pays de paradoxes et de contradictions. Et, à l’image du pays, le fleuve Congo est un ardent mélange de surprises et de douceur. Dans un pays aussi grand que l’Europe, où le réseau routier est peu et mal développé, les cours d’eau sont plus que des voies de communication, ils sont la sève du pays. Les Congolais y naviguent, y pêchent et y transportent leurs marchandises.

Au cours des dernières années, le photographe a parcouru cette épine dorsale, vertèbre par vertèbre, depuis son embouchure jusqu’aux Bangweulu Wetlands, en direction de la source la plus reculée. Il n’y a pas meilleure manière de sonder l’âme du Congo qu’en remontant et descendant ses fleuves et ses rivières. La vie sur les longues barges de frêt, qui serpentent paresseusement le long des traîtres bancs de sable, est le reflet de la vie à terre.

Les photos reprises dans cet ouvrage parlent de la vie des Congolais, sur le fleuve et sur ses bords. Elles emmènent l’observateur au fil de l’eau, d’une rive à l’autre.

Couverture en tissu

31,5cm 24,5 cm

288 pages avec 131 images

texte de Stephen W. Smith en français et anglais

édité chez www.pichapublishing.com

www.krispannecoucke.com édité chez Picha Publishing.

SD

Encart

Trois questions à Kris Pannecoucke

Kris Pannecoucke (1969) est né à Kinshasa et a parcouru intensivement le Congo comme photographe indépendant pour des magazines, des ONG et des entreprises. Son travail a notamment été publié dans des magazines comme National Geographic, l’Obs et GEO. Le livre photo « Fleuve Congo river » est un voyage le long du fleuve de l’embouchure vers la source la plus reculée… l’itinéraire idéal pour dépeindre le Congo d’aujourd’hui.

Impact : Pourquoi avoir voulu traiter ce sujet ?

Kris Pannecoucke : J’ai vécu ma jeunesse à Kinshasa et j’avoue que j’ai toujours été curieux de savoir ce que je pourrai trouver en aval et en amont du fleuve. En 2010, j’ai eu l’occasion d’accompagner en tant que photographe un grand groupe de scientifiques qui ont fait des recherches le long du fleuve Congo. C’est en retournant en Europe ou j’ai montré le résultat à des éditeurs photo que j’ai vite compris qu’il n’y avait pas encore de beaux ouvrages dans le style livre photo sur le fleuve Congo. En plus, voyager sur le fleuve est l’excuse parfaite pour observer le Congo d’aujourd’hui, c’est le miroir d’un pays peuplé de paradoxes et doté d’une grande beauté.

Avez-vous des projets photographiques à venir ? Si oui lesquels ?

Je pense travailler sur un nouveau projet dans quelques parcs naturels en RDC mais cela demande une longue préparation. J’espère commencer ce travail en 2018.

Pour la réalisation de votre livre, vous avez remonté le fleuve Congo depuis son embouchure jusqu’à la source la plus reculée. Quelles images garderez-vous le plus en tête ?

La République Démocratique du Congo a une image très négative à l’étranger, ce qui explique notamment le petit nombre de touristes et  d’investisseurs. Je retiens de mon expérience un excellent accueil des congolaises et des congolais rencontrés le long du fleuve.