Frank-Walter Steinmeier à Kinshasa

207

À l’occasion d’une visite officielle de deux jours en RDC, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a inauguré avec le ministre congolais des Affaires culturelles, Baudouin Banza Mukalay, le nouveau bureau de liaison du Goethe-Institut à Kinshasa. Le président de cette institution, Klaus-Dieter Lehmann, avait également fait le déplacement depuis Munich pour cette occasion.

Au cours d‘un discours prononcé sour la grande Halle de l’Institut français devant un parterre de 300 invités, Frank-Walter Steinmeier a notamment déclaré : «Avec ce nouveau bureau de liaison à Kinshasa, le Goethe-Institut démontre l’importance d’élargir les relations sociales et culturelles entre l’Allemagne et la République Démocratique du Congo. La RDC est un pays clé en Afrique subsaharienne et dispose d’un énorme potentiel. Il est donc crucial de développer les échanges culturels, au-delà des relations politiques et économiques. Ceci est le but de notre politique culturelle étrangère et éducative: faciliter la mise en place des structures de la société civile, favoriser la participation culturelle, la compréhension et l’appréciation mutuelles».
Le ministre de la Culture et des Arts de la RDC Baudouin Banza Mukalay a, de son côté, décrit le retour de Goethe-Institut à Kinshasa « comme un bon signe pour la coopération culturelle entre l’Allemagne et la RDC ». Klaus-Dieter Lehmann a, pour sa part, affirmé : «Nous avons toujours maintenu des contacts avec des artistes et des acteurs culturels sur des projets spécifiques et ce malgré la fermeture de l’antenne du Goethe-Institut. Cependant une structure bien établie, telle que ce nouveau bureau de liaison, offrira de bien meilleures possibilités de partenariats culturels.

Kinshasa est une ville animée et passionnante d’un point de vue artistique, avec de nombreuses opportunités de coopération. Un cadre qui favorisera les échanges internationaux et panafricains sera une expérience enrichissante pour chacun de nous et maintenant, c’est le bon moment ». «Le bureau de liaison au sein de l’Institut français de Kinshasa est aussi une indication de la forte amitié entre l’Allemagne et la France » a poursuivi Klaus-Dieter Lehmann. La fanfare Masolo a conclu en musique cette cérémonie dans une ambiance festive qui augure bien de l’avenir de la coopération culturelle entre le Goethe-Institut et ses futurs partenaires. Pour mémoire, le Goethe-Institut a été contraint de cesser ses activités en RDC en 1991 en raison des tensions politiques. La nouvelle directrice du Bureau de Liaison à Kinshasa, Gitte Zschoch, prendra ses fonctions le 1er avril 2015. Un espace de littérature allemande, traduite en français, est disponible au niveau de la mezzanine de la médiathèque de l’Institut français. Une coopération régulière entre les deux institutions a d’ores et déjà commencé.

Actuellement, il y a douze Goethe-Instituts en Afrique subsaharienne et deux bureaux de liaison. L’inauguration de Kinshasa est la première de deux manifestations prévues en 2015: Le Goethe-Zentrum de Windhoek, capitale de la Namibie, sera transformée en Institut au cours de cette même année. Avec une présence mondiale de 160 bureaux dans le monde, le Goethe-Institut fait la promotion de la langue allemande à l’étranger, encourage la coopération culturelle internationale et offre une ouverture sur la culture allemande. Le Goethe-Institut encourage également le dialogue interculturel et le renforcement de la société civile.

CR
Photo : Gédéon Mukendi