So good !

236

Cet événement international, dont la première édition a eu lieu le 19 mars 2015, à la suite de l’inscription du « repas gastronomique des Français » sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO, contribue à son rayonnement à travers le monde.

Kinshasa participait, pour la première fois, à l’initiative « Goût de France ». Si les établissements susceptibles d’offrir des prestations de qualité sont nombreux dans la capitale congolaise, ceux qui promeuvent la cuisine française sont plus restreints.

Deux établissements ont eu le bon goût de répondre « présent » à cette initiative. Ils ont fait montre d’une belle motivation qu’il faut souligner, donnant ainsi un relief particulier à l’événement.

Le Caf’conç, dont la notoriété dépasse la capitale kinoise, s’est inscrit le premier. Le Pullman, récemment ouvert, a accepté d’en faire de même avec deux autres partenaires prestigieux et ambassadeurs de l’art de vivre « à la Française » : Air France et le groupe Castel à travers sa filiale « La clé des châteaux ».

Pas moins de quatre-vingts invités ont pu déguster un menu élaboré à partir de produits directement importés de France : dos de bar rôti sauce mode, filet de bœuf mariné fumé aux aromates, fromages naturellement et un assortiment de pâtisseries. Le tout accompagné de vins fins, sélectionnés par « La clé des châteaux ».

Le Caf’conç recevait, pour sa part, soixante-seize convives à l’occasion d’un dîner de gala proposant un menu magnifique. Que l’on en juge: carpaccio de homard au caviar Sturia, Saint-Jacques à la coque, poitrine de pigeon au foie gras, assortiments de fromages, déclinaison de chocolats. Une vraie splendeur !

Manifestation annuelle, fixée le jour du printemps, « Goût de France » a pour objectif de promouvoir le tourisme français à travers le dynamisme et la créativité des chefs. Gageons que la réussite de cette édition encouragera d’autres restaurateurs à relever le défi en 2017.

Impact France-RDC s’en fera l’écho avec le même bonheur !

BP

Photo : Bernard Poudevigne