Parc National de Kahuzi-Biega : une journée avec les éco-gardes

48

A plus de 1800 mètres d’altitude, les écogardes du Parc National de Kahuzi-Biega patrouillent inlassablement dans la forêt de bambous et de Podocarpus pour démanteler les activités illégales. Malgré des conditions quotidiennes de travail difficiles, ils parcourent les trois quarts de l’année cette nature exceptionnelle mais si fragile pour protéger l’intégrité des habitats, et notamment l’espèce phare de cette zone : le gorille de plaine orientale, également connu sous le nom de Gorille de Grauer. Grâce aux efforts de protection déployés par l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), en charge de la gestion des aires protégées du pays, ces gorilles endémiques du paysage de l’Est de la RDC peuvent s’épanouir dans leur écosystème et être fréquemment visités par les touristes provenant d’horizons divers. Conserver durablement la diversité biologique, tout en réduisant les conflits avec les populations environnantes, tel est le défi de la protection de ce parc, classé sur la liste des sites en péril du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Informations :  

  • Superficie PNKB : 600.000 ha
  • 250 écogardes
  • Plus de 200 espèces fauniques et végétales endémiques
  • Création en 1937 (réserve intégrale) et classé parc national en 1970
  • Gestion par l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN)
  • Plusieurs partenaires techniques et financiers dont : KfW/GFA, WCS, PREPAN/BM, FFI, DFGFI, Born Free, Strong Roots, PICG, Zoo de la Palmyre, Primate Expertise, MGVP, etc.