Retour sur la 5e édition de la Fête du livre de Kinshasa

30

Un événement « EUNIC  » en RDC !

Du 14 au 18 novembre 2017 s’est tenue la cinquième édition de la Fête du livre de Kinshasa. Cette fête met à l’honneur les livres et leurs auteurs, qu’ils soient de RDC ou d’ailleurs, grâce à ses multiples activités, telles la librairie éphémère, les rencontres-débats, les conférences, les spectacles, les ateliers, les séances de cinéma. Comme chaque année, de nombreux auteurs ont répondu présents, parmi eux Yasmina Khadra (Algérie), Janis Otsiemi (Gabon),

Julien Blanc-Gras (France), Fleur Daugey (France), Kabuika Kamunga (RDC), Bibish Mumbu (RDC-Canada), Mukala Kadima Nzuji (RDC), Sinzo Aana (RDC), Prosper Gaburika (RDC) et bien d’autres.

Cet événement s’adresse à tous les publics, des plus jeunes aux plus âgés, aussi bien aux scolaires, aux étudiants qu’aux professionnels du livre (éditeurs, bibliothécaires, enseignants). Amateurs de littérature, passionnés ou tout simplement curieux, plus de 6000 visiteurs ont fréquenté les différents lieux de la manifestation : principalement à l’Institut français et à la Délégation Wallonie-Bruxelles, mais également dans les espaces culturels Texaf-Bilembo et Masolo, ainsi que dans une vingtaine d’établissements scolaires et universitaires. Les organisateurs ont veillé cette année à décentraliser un maximum d’activités dans les différentes communes de Kinshasa afin d’amener les livres au plus près des populations. Pari réussi puisque le public est en hausse de 20% par rapport à l’an passé.

Parmi la cinquantaine d’activités organisées, une grande partie était co-organisée par des élèves du lycée français. On peut citer des conférences avec un ou plusieurs auteurs et portant sur des thématiques générales ou sur leurs ouvrages, des ateliers d’écritures, des représentations théâtrales, un match d’improvisation basé sur des textes d’auteurs invités, des séances de dédicaces…

La nouveauté cette année fut la création du prix Makomi, prix européen de littérature congolaise, financé par l’Union européenne. Ce prix vise à encourager la production littéraire congolaise et à la faire connaître au-delà des frontières la RDC. Il récompense des auteurs de nouvelles et d’ouvrages édités en 2017. La participation a été importante et les différents jurys ont dû choisir parmi plus de 200 nouvelles et une quarantaine d’ouvrages soumis. Dans la catégorie meilleur livre édité en 2017, le premier prix a été remis à Isidore Ndaywel È Nziem pour son ouvrage « La Saison sèche est pluvieuse » (essai). Dans la catégorie meilleure nouvelle 2017, le lauréat est Jean-Claude Ntuala Kimpuni avec la nouvelle « La vingt-cinquième lettre ». Cette nouvelle a donné son titre à l’anthologie Prix Makomi qui reprend les dix meilleures nouvelles sélectionnées. Tiré à 500 exemplaires, cet ouvrage permet une large diffusion de ces auteurs, généralement confrontés à la difficulté d’édition en RDC.

Autre temps fort de cette semaine de la Fête du livre, la résidence – BD organisée par La Ruche Production : 4 dessinateurs de bande-dessinée originaires de Kinshasa, Kisangani, Lubumbashi et Bukavu ont passé une semaine à l’Institut français de Kinshasa et ont bénéficié du coaching de cinq professionnels de la BD : Barly Baruti, Thembo Kash, Sébastien Maître, Maria-Lucia Castrillon et Dick Esale. A l’issue de cette semaine, le jeune auteur kinois Trésor Matameso a été particulièrement remarqué et encouragé par ses coachs à poursuivre son travail en vue d’une éventuelle édition en France grâce au travail de promotion de La Ruche Production.

Tout au long de la semaine, des nombreux temps forts ont rythmé la manifestation : la remise du prix Mongo Sisé, qui récompense les nouveaux talents de bande dessinée de RDC, à Rodrigue Muladika, la conférence géante de Yasmina Khadra avec plusieurs centaines d’élèves, la très belle soirée Slam et Poésie, le spectacle « Samantha de Kinshasa » ovationné par plus de 500 spectateurs et bien d’autres encore.

Cette magnifique fête du livre 2017 a été rendu possible grâce au travail des membres du pôle EUNIC, sous la coordination de l’Institut français de Kinshasa, en collaboration étroite avec le Lycée français René Descartes, la Délégation Wallonie-Bruxelles et l’Institut Camões.

 

Le Pôle EUNIC (European Union National Institutes for Culture) regroupe l’Institut français de RDC, le Goethe-Institut, la Délégation Wallonie-Bruxelles, l’Institut Camões (Portugal) et les ambassades d’Espagne et d’Italie. Le pôle bénéficie d’un financement de la Délégation de l’Union Européenne pour organiser et financer plusieurs activités, dont la Fête du livre.